La procédure du plan de récolement est un élément clé pour le suivi des travaux de chantier

Le plan de récolement est un document incontournable dans le domaine des travaux publics et du bâtiment. Il permet de présenter l’état des lieux après la réalisation des travaux, en fournissant les informations précises sur ce qui a été fait et où. Dans cet article, nous allons expliquer en détail la procédure à suivre pour établir un plan de récolement selon les bonnes pratiques.

Préparation à la réalisation du plan de récolement

Dans la phase de préparation, il est essentiel de cerner les objectifs attendus pour le projet et de connaître les besoins spécifiques liés au contexte dans lequel il s’inscrit. Pour bien préparer la réalisation du plan de récolement, deux étapes sont importantes :

Rassembler les documents existants

Pour constituer le dossier de base du futur plan de récolement, il convient tout d’abord de rassembler l’ensemble des documents disponibles, tels que les plans d’exécution, les rapports techniques et les contrats de prestation.

Ces documents serviront de référence pour effectuer les relevés nécessaires lors de la réalisation des travaux et ainsi préciser les éléments existants avant le début du chantier.

Définir les acteurs impliqués et les responsabilités associées

Une fois les documents réunis, il importe de déterminer les acteurs qui seront impliqués dans la réalisation du plan de récolement, ainsi que leurs missions respectives.

Il peut s’agir du maître d’ouvrage, des entreprises prestataires ou de géomètres professionnels. Les responsabilités de chacun doivent être clairement établies afin d’éviter tout malentendu au cours du processus.

Article qui pourrait vous plaire :  Choisir une caisse enregistreuse pour son business

Mise en œuvre et suivi des travaux

Le principal objectif de cette phase est d’effectuer les relevés nécessaires lors de l’avancement des travaux pour constituer et comprendre le plan de récolement.

La procédure du plan de récolement est un élément clé pour le suivi de travaux de chantier

Gestion des opérations sur site

Pendant la mise en œuvre et l’exécution des tranches de travaux, il faut impérativement fixer des jalons pour garantir un contrôle et un suivi rigoureux. Cela passe notamment par : la vérification systématique des équipements est réalisée pour assurer leur bon fonctionnement.

Ensuite, les emplacements de chaque installation sont précisément repérés, suivis de la mesure des dimensions et topographies des divers éléments du chantier. Enfin, toutes les informations recueillies durant ces étapes sont enregistrées de manière constante.

Organisation des relevés et contrôle de la qualité des données récoltées

Dans le cadre de la gestion des travaux et de la production du plan de récolement, il est crucial de disposer d’un système efficace pour collecter, stocker et exploiter convenablement l’ensemble des données issues des relevés réalisés. Ces opérations sont généralement effectuées avec l’aide de logiciels dédiés.

Une fois ces données collectées, il est primordial d’évaluer leur qualité. Cette étape constitue le point-clé du suivi des travaux sur chantier et permet de vérifier la performance des entreprises prestataires, ainsi que l’adéquation entre les résultats obtenus et les objectifs tracés au préalable.

Article qui pourrait vous plaire :  Comment enlever de la peinture sur du béton : les astuces efficaces

De ce fait, il est essentiel de garantir la cohérence entre les données du plan de récolement et celles des plans initiaux. De plus, il faut veiller au respect des procédures établies et des normes applicables. Enfin, il est nécessaire de contrôler les écarts entre les résultats observés et les exigences fixées pour chaque étape du projet.

Réalisation finale du plan de récolement et transmission aux parties concernées

La phase finale de la procédure consiste à synthétiser toutes les informations recueillies durant les différentes étapes précédentes afin de produire le plan de récolement final.

Ce document doit être réalisé selon les exigences réglementaires en vigueur et comprennent : des éléments graphiques repérables selon une nomenclature standardisée.

Ils comportent également des fiches techniques descriptives de chacune des installations, ainsi que les cotes et localisations exactes des divers équipements.

De plus, ces rapports incluent les références techniques utilisées durant la réalisation des travaux. Il est fortement recommandé de soumettre ce plan de récolement final aux différents acteurs impliqués dans la réalisation du projet.

Ils pourront ainsi valider les résultats, donner leur accord sur la conformité de l’installation et remettre le chantier au maître d’ouvrage. Ce dernier pourra alors prendre possession des lieux et s’assurer que les travaux ont été réalisés dans le respect du cahier des charges initial.